AVIS DE RECHERCHE

AVIS DE RECHERCHE

Le peuple suisse lance un avis de recherche contre les racailles au pouvoir dans son pays. Il s’apprête à faire le ménage :

J’avais lancé un avis de recherche contre les criminels français au sein de République Française Présidence (un groupe d’intérêts privés), le 11 avril 2020, dans un article intitulé Recherchés pour trahison. Je suis en train de le mettre à jour (il n’est donc pas disponible mais sera posté dans la rubrique «Documents» le moment venu).

Bien que j’aie retiré la mention «recherché mort ou vif», ne vous faites aucune illusion, c’est bien ce que méritent ces criminels pour leurs crimes : qu’on les attrape et qu’on les pende. En effet, la trahison est un crime puni de mort (c’est le «tarif syndical» partout dans le monde 😂), ce qui est le premier crime de la plupart d’entre eux. Pour les autres, ils sont coupables de meurtres de masse déguisés en «traitement thérapeutique» ou complicité de meurtre de masse, et leurs crimes et/ou complicités sont connus de tous ; nous en sommes témoins.

Depuis 2020, l’Ordre des Médecins (en France comme ailleurs) poursuit et sanctionne les médecins qui ont choisi de guérir leurs patients avec des remèdes ayant fait leurs preuves (ceux que les criminels ne veulent pas qu’ils utilisent de façon à imposer leurs injections mortelles et rentables en prétendant qu’il y a une pandémie). Ces courageux médecins sont radiés et ne peuvent plus exercer leur métier, leur mission, leur gagne-pain. Qui paiera leurs prêts et frais de vie ? Qui prendra soin de leurs enfants ou de leurs vieux parents ? Ces criminels de l’Ordre qui sont des parasites (vivant de l’énergie des médecins qui travaillent par les fameuses «cotisations» payées par ces médecins, mais qui sont, là encore, un racket organisé pour vivre aux frais de la princesse) ne paieront rien et se foutent complètement du devenir de ses médecins courageux et de leurs familles. Tout ce qui compte pour les membres de l’Ordre c’est le fric des laboratoires pharmaceutiques qui achètent leurs décisions à prix d’or. À ce sujet, j’ai écrit un article, le 17 décembre 2020, intitulé À l’attention des médecins, soignants et guérisseurs.

Aujourd’hui, nous observons des criminels en col blanc qui, à coup de «décrets» et autres statuts d’entreprise, «ordonnent», «obligent», «contraignent» la population à recevoir une injection — mortelle à court, à moyen ou à long termes, selon le dosage — en faisant fi de leurs droits naturels et imprescriptibles ainsi que des conventions internationales, des règles statutaires existantes (Loi Kouchner, entre autres) et même de l’avis de Commission Européenne (un autre groupe d’intérêts privés). Qui peut penser que de tels criminels devraient s’en tirer sous prétexte qu’ils appartiennent à un petit club sélect privé nommé «gouvernement» ou «État»?

CES CRIMINELS MÉRITENT LA CORDE !!

J’ai ouï dire qu’un tribunal populaire a été lancé par le CNT. TOUT TRIBUNAL POPULAIRE ÉTABLI SELON LA LOI BIBLIQUE OU  LA COMMON LAW, D’OÙ QU’IL VIENNE, EST BON À PRENDRE ET DOIT ÊTRE UTILISÉ CAR NOUS DEVONS NOUS DÉBARRASSER DE CES CRIMINELS. Renseignez-vous..

Dans mon ouvrage, Allons, enfants de la Patrie, écrit en 2011, j’ai dénoncé l’inexistence de la séparation des pouvoirs en France en en faisant la démonstration. Je suis récemment tombée sur ce document de Philippe Fortabat Labatut, avocat et docteur en droit, qui confirme que «la république» n’a plus d’existence légale en tant qu’entité politique qu’elle prétendait être pour cause défaut de séparation des pouvoirs… (Alors que nous savons qu’elle n’en était pas une puisqu’il s’agit d’une entité à but lucratif depuis 1947).

*

*

*

*