BIENTÔT VOTRE SALAIRE MENSUEL EN COUPONS PROGRAMMABLES ?

BIENTÔT VOTRE SALAIRE MENSUEL EN COUPONS «PROGRAMMABLES» ?

Écoutez plutôt…

VIDÉO : The BIG Con Game: We Have Been Misinformed In Every Way Imaginable‼️[ Le jeu de la GROSSE arnaque : nous avons été mal informés de toutes les manières imaginables ‼️] : https://www.brighteon.com/fe7f6038-c0d5-4be8-a4f2-ae6d925b2b5e , publiée le 22 mars 2022.

Traduction partielle et transcription de la vidéo (cette vidéo est un extrait d’une plus longue vidéo) :

Narrateur : Ainsi, le Royaume-Uni est actuellement à la tête du groupe G7, il s’agit des pays les plus avancés économiquement au monde [1]. Donc, le Royaume-Uni préside actuellement le groupe G7 et notre chancelier qui s’occupe de notre économie — on l’appelle Chancelier de l’Échiquier et son nom est Rishi Sunak — a sorti une vidéo disant que ce qu’ils veulent faire, c’est introduire une monnaie numérique centrale [2]. Ils veulent remplacer les espèces par une monnaie numérique pour concurrencer le Bitcoin et la crypto-monnaie, n’est-ce pas ? Mais au lieu d’être une monnaie décentralisée, elle sera contrôlée par un gouvernement. C’est une monnaie numérique contrôlée de manière centralisée par les banques, la Banque d’Angleterre. Ainsi, au lieu d’avoir un compte bancaire avec telle banque — HSBC ou Bank of America, par exemple — vous avez un compte bancaire, dans le contexte américain directement avec la FED, au Royaume-Uni directement avec la Banque d’Angleterre [3]. Vous avez un compte bancaire personnel et vous recevez de la monnaie numérique sur ce compte. On l’appelle monnaie numérique centrale (CBDC). Le chancelier de l’Échiquier du Royaume-Uni a déjà annoncé son intention de porter le projet au groupe G7 et si vous lisez…

Commentateur : cela semble terrifiant, soit dit en passant.

Narrateur : Si vous lisez l’article du Telegraph intitulé «La monnaie numérique centrale devrait être programmable»… Tout le monde sait qu’avec une inflation à plus de 5 % — elle est maintenant à 5,4 %, n’est-ce pas ? — notre monnaie fiduciaire, les espèces, perd de plus en plus de sa valeur [4] et nous nous dirigeons vers un grand désastre [5]. La FED veut augmenter les taux d’intérêts. Mais nous sommes tellement endettés [6] que si on augmente les taux d’intérêt, les gens souffriront parce que nous vivons sur de la dette en tant qu’économies occidentales [7], alors ils se rendent compte que la durée de vie des espèces touche à sa fin à cause du krach économique de 2008 en particulier [8]. Donc, maintenant ils sortent cette monnaie numérique centrale. Pourquoi ce mot «programmable» ? Ce qui est dit dans cet article — et dans la vidéo qu’a sortie le chancelier également — c’est que cet argent que vous gagnerez au travail, au lieu de le recevoir en espèces [9], vous l’aurez en monnaie numérique. Et cette monnaie est programmable afin que vous ne puissiez pas acheter certains aliments, ou si vous faites quelque chose que votre employeur n’aime pas — tout est dans cet article — vous ne pourrez pas dépenser votre argent. En d’autres termes, ce n’est PAS de l’argent, ce sont des bons. Des bons comme les bons alimentaires qui peuvent être programmés de sorte que, comme le système de crédit social chinois, si vous essayez de les utiliser sur certains articles, ils ne fonctionneront pas. Disons que vous voulez acheter un hamburger et que le système veut que vous achetiez des Bucks — l’un des exemples utilisés — si vous tentez d’acheter de la viande malsaine [10], cela ne fonctionnera tout simplement pas. Vous passez votre carte dans la machine et ne pouvez pas acheter l’article parce que vous avez déjà atteint votre quota de hamburgers pour ce mois-là. Vous devez donc acheter quelque chose comme un repas végétalien, par exemple.

Commentateur : Donc, ce ne sera plus de l’argent dans le sens où nous avons des dollars ou des livres Sterling aujourd’hui. Ce sera quelque chose de contrôlé en terme de notre capacité à le distribuer.

Narrateur : C’est pourquoi je parle de bons, il s’agit de coupons.

Commentateur : Mais même un coupon, si vous avez un coupon pour acheter du pain, vous pourrez toujours acheter ce pain.

Narrateur : Si ce coupon sert à acheter du pain, vous ne pouvez pas acheter des hamburgers avec parce que c’est pour du pain.

Commentateur : Avez-vous l’impression de tirer la sonnette d’alarme pour les gens qui ne comprennent pas ce qui se passe ?

Narrateur : Voici la vidéo du chancelier : https://www.youtube.com/watch?v=pyWhjfRMwyI  «le Chancelier : Le groupe des sept économies les plus avancées du monde, le G7, lance un ensemble de principes de politique publique pour le commerce de détail : les monnaies numériques des banques centrales, les CBDC. Il s’agit d’une version numérique de l’argent, un peu comme un billet de banque numérique.» Ça, c’est le gars qui «dirige» notre économie au Royaume-Uni, le Chancelier de l’Échiquier, et voici l’article «La Banque d’Angleterre demande aux ministres d’intervenir sur la ‘programmation’ de la monnaie numérique» et voici une citation de l’article : «la monnaie numérique pourrait être programmée pour s’assurer qu’elle n’est dépensée que pour des biens essentiels [11] ou des biens qu’un employeur ou un gouvernement juge raisonnables.» Je pousse un peu plus loin : le check-point Charlie existe partout. On sort ces CBDC et on a maintenant un scénario par lequel vous enregistrez à tout bout de champ où vous allez et ce que vous faites en utilisant des bons qui sont programmés de telle façon que vous ne pouvez dépenser votre argent [12] que là où on vous permet de le faire. Il y a un autre mot pour cela : cela s’appelle le système de crédit social chinois. Donc, que nous disent-ils ? Quand je dis «Ils», qui sont-«ils» ? Ce sont les gens au pouvoir, comme le patron de notre économie, le Chancelier de l’Échiquier, deuxième personnage le plus puissant du pays après le premier ministre […] [13]

Traduit de l’anglais par BibiCabaya (23 mars 2022).

L’article du Telegraph du 28 juillet 2021 : https://www.telegraph.co.uk/business/2021/06/21/bank-england-tells-ministers-intervene-digital-currency-programming/ (adhésion requise) qu’on peut lire sur The Truth Is Where : https://thetruthiswhere.wordpress.com/2021/07/28/bank-of-england-tells-ministers-to-intervene-on-digital-currency-programming/

Tout cela se passe pendant qu’on vous distrait avec des tas d’«événements» sans importance… 

Quelle sera votre parade ?
Avez-vous un Plan B ?


Les Notes de BibiCabaya :

1 Ceci est tout a fait fallacieux car dans un pays «avancé économiquement», les gens ne crèvent pas de faim ou de froid par manque de moyens pour se nourrir ou se chauffer, etc. C’est là que l’on voit très bien LA GRANDE ARNAQUE de l’économie : il ne s’agit pas de «pays» mais d’entreprises privées devenues, en effet, très riches par leurs rapines et escroqueries continues, leur tromperie permanente, leur accaparement des richesses et autres biens commun, etc. Quand ces gens (politiciens, «experts» ou autres économistes cathodiques) vous parlent de «croissance», il n’est question QUE de la croissance économique de ces SOCIÉTÉS PRIVÉES (CAC 40)… pas de la vôtre ni de celle de votre communauté de quartier.

2 Central Bank Digital Currency (CBDC).

3 En France, plus sûrement avec la BCE.

4 Cet «argent» n’a AUCUNE valeur : il carbure à la «confiance» ! C’est de la magie… ou de la sorcellerie, c’est selon !

5 Ce «grand désastre» ne va, bien sûr, toucher que les gens du quotidien, les grosses entreprises qui font tourner ce manège et les grosses fortunes personnelles vont continuer à brasser du fric jusqu’à plus soif.

6 D’où vient cette pseudo «dette» ? Qui a fait un audit pour en connaître les fondements ? Toute dette étant un CONTRAT, avez-vous signé ? Avez-vous donné votre accord pour que la création monétaire soit l’apanage des banquiers privés ? N’oublions pas qu’au départ l’argent n’est supposé être qu’un moyen d’échange…

7 La dette c’est la mort et ces économies occidentales (pas que) fonctionnent par la dette ; ce sont donc des économies de la mort. On l’observe. Il n’y a aucune place pour la vie dans ce type d’économie. Ils appellent ça une science… Il est plus que temps de remettre tout cela en question. À QUI profite la «dette» permanente ?

8 Tous les crash boursiers sont des «événements» orchestrés… C’est donc qu’ils font partie du fonctionnement normal du système financier criminel dans la mesure où ces crash ne profitent qu’à ceux qui sont aux manettes de ce système financier.

9 Le narrateur semble faire une confusion s’agissant des espèces en parlant des salaires versés par les employeurs… Les employeurs font des virements sur les comptes de leurs salariés, ceux-ci ne touchent donc pas d’espèces, mais de l’argent déjà digital, puisqu’il s’agit de chiffres sur un écran d’ordinateur, mais qui peut, plus tard, être transformé en espèces par retraits au distributeur. La plus grande partie de l’argent des ménages est dépensée au moyen de cartes bancaires ou par prélèvements, donc de façon digitale.

10 Au contraire : cela ne fonctionnera que sur de la viande malsaine 😄😄😄 !!!

11 QUI décide de ce qui est «essentiel» pour vous ou pour moi ? Entrent les commissaires politiques !

12 Du coup, ce n’est plus le vôtre, vous l’avez au moins compris, ça… La sueur est la vôtre, mais pas le fruit de cette sueur ; cela s’appelle l’esclavage !

13 Le narrateur ne semble pas avoir compris qui dirige la société gouvernementale vu qu’il déclare que ce sont les politiciens… Les politiciens sont des marionnettes payées pour jouer un rôle au sein de l’entreprise. Ils font ce que leur demandent leurs patrons — des gens que nous ne connaissons pas. En regardant ce Rishi Sunak (dans sa vidéo), avez-vous l’impression qu’il est «puissant» ? Ou Boris Johnson ?? Ou Emmanuel Macron ?

*

*

*

*