BATTRE LES BANKSTERS

Battre les banksters
La grande arnaque hypothécaire britannique

Par The Bernician

Appel urgent à l’action à tous les emprunteurs britanniques1

Suite à la victoire vraisemblablement la plus importante de l’histoire du droit britannique contre une banque britannique, je sais ce que certains d’entre vous pensent. À votre place, je le penserais aussi :

«Est-il vraisemblable qu’après près d’une décennie de tristement célèbre et amer conflit, Bank of Scotland ait renoncé à réclamer 2,8 millions d’euros à la fiducie immobilière de la famille de Michael de Bernicia ?»

Plus précisément, si c’est vrai, qu’est-ce que cela signifie pour les 11 millions d’emprunteurs britanniques ?

Les faits parlent d’eux-mêmes puisque la dernière hypothèque invalide dans le portefeuille de la fiducie a été radiée du registre il y a plusieurs semaines, de même que les écritures comptables enregistrées par les administrateurs judiciaires, Lefèvre Pelletier & Associés (LPA), illégalement appointés par la banque.

Le fait que ce soit la banque qui ait demandé l’annulation de l’hypothèque, et non les fiduciaires de la Fiducie Nelson, est la preuve irréfutable de sa capitulation face à la montée de la prise de conscience grandissante du peuple britannique de la grande arnaque hypothécaire. Surtout quand on sait que plusieurs demandes d’annulation nous avaient été refusées au cours des six dernières années.

Implications dramatiques

Les conséquences dramatiques à la fois pour les banques et les emprunteurs illégaux britanniques sont les suivantes :

1. Tous les jugements qui ont été rendus contre nous doivent maintenant être annulés, ce qui donnera trois cas de jurisprudence2 contraignante sur lesquels pourront s’appuyer tous les emprunteurs britanniques :

  1. Trustees of Nelson Trust v Bank of Scotland & DTZ [2010] : une hypothèque sera nulle si elle n’est pas précédée d’un contrat signé à la fois par l’emprunteur et le prêteur.

  2. Trustees of Nelson Trust v Bank of Scotland & Others [2013] : un jugement ordonnant que des sommes soient dues au prêteur est vicié par le fait que le créancier se fie à des déclarations malhonnêtes.

  3. Bank of Scotland v Waugh & Others [2014] : un acte hypothécaire sera frappé de nullité s’il n’est pas signé par l’emprunteur en présence d’un témoin indépendant.

2. Les articles 1 et 2 de la loi de 1989 sur le droit des biens (dispositions diverses) sont maintenant incontestables, ce qui rend quasiment toutes les hypothèques d’Angleterre et du pays de Galles nulles et illégales.

3. Tous les emprunteurs, y compris ceux d’Écosse et d’Irlande du Nord, peuvent également maintenant s’appuyer [comme nous l’avons fait] sur l’affaire Southern Pacific Mortgages, au cas où vous auriez signé l’acte hypothécaire avant d’être propriétaire du bien immobilier en question3.

4. Chaque emprunteur, passé et présent, ayant été escroqué par un fournisseur britannique de prêts hypothécaires a droit à une indemnisation de la part du bureau du cadastre pour toutes les pertes subies aux termes d’un prêt hypothécaire enregistré illégalement.

5. Tout emprunteur ayant été illégalement dépossédé de son bien peut désormais faire la même demande d’indemnisation auprès du responsable du bureau du cadastre pour les motifs exposés dans le TGBMS.

Il est absolument essentiel de saisir cette occasion pour changer radicalement l’avenir, pour nous-mêmes et pour nos enfants. Le temps est venu pour nous tous de prendre des mesures décisives.

J’exhorte donc, dans les termes les plus fermes, tous les emprunteurs, passés et présents de Grande-Bretagne, à prendre la décision suivante : TGBMS: Prochaines Étapes — qui jouera après la projection du film La grande arnaque hypothécaire britannique à Londres, Birmingham, Cardiff, Belfast, Glasgow, Liverpool et Manchester, à partir du vendredi 3 mai 20194.

La vidéo sera un guide étape par étape sur les actions que les faux5 emprunteurs de Grande-Bretagne doivent mener sans plus attendre, à savoir :

1. Former des groupes d’intérêts spécifiques dans chaque district du pays afin de déposer des actions en représentation devant la cour suprême. Les actions viseront à obtenir qu’un jugement déclaratoire portant sur la règle secrète du Parlement6 — qui interdit à l’appareil judiciaire de détecter une fraude à l’encontre des banques — rende cette règle nulle ab initio et de nature criminelle.

Ces groupes devraient être formés après chaque projection du film et de TGBMS: Prochaines Étapes dans les cinémas Vue et Odeon sélectionnés. Plus les emprunteurs britanniques qui assisteront et adhéreront seront nombreux et plus les actions représentatives seront puissantes. Si vous souhaitez aider à organiser un groupe dans votre région, contactez-nous.

2. Demander au bureau du cadastre d’annuler chaque hypothèque illégale7.

Ceci peut être fait en masse à une date précise cet été, quand nous serons suffisamment nombreux pour maximiser l’exposition publique.

3. Faites des demandes d’indemnisation auprès du responsable du bureau du cadastre. Cela peut être fait immédiatement par tout individu ayant subi des pertes directement imputables à une hypothèque enregistrée illégalement, à condition de disposer des informations contenues dans le film et le bonus exclusif qui seront diffusés gratuitement en ligne après les projections au cinéma.

Nous vous serions donc très reconnaissants de bien vouloir nous aider à rassembler suffisamment d’emprunteurs pour remplir les listes de projections répertoriées à la Billetterie Notre Écran ci-dessous, ainsi que celles que nous avons prévues dans douze autres villes.

Tout emprunteur ne pouvant assister à une projection doit s’inscrire sur la liste de diffusion TGBMS ci-dessous pour recevoir la version PDF de TGBMS : Prochaines étapes directement dans sa messagerie dans un avenir très proche.

Inscrivez-vous à la liste de diffusion de La grande arnaque hypothécaire britannique.

J’espère sincèrement que ce qui précède répond à des questions brûlantes et que vous aimez et disséminez cette information et tous les autres messages liés à la TGBMS très loin, jusqu’à ce que nous atteignons un nombre suffisant pour garantir notre succès rapide et décisif dans la lutte contre la fraude hypothécaire institutionnalisée.

Tout notre amour à vous tous.

The Bernician

Traduit de l’anglais par Sylvie Buisson (30 août 2019).

Source : The Bernician, publié le 15 avril 2019 https://www.thebernician.net/beating-the-banksters-an-urgent-call-to-action-for-every-uk-mortgage-holder/


Les Notes de BibiCabaya :

1 Si je traduis ces articles au sujet des emprunts immobiliers qui plombent l’existence de tout emprunteur (à peu d’exceptions près), c’est bien parce que la fraude nous concerne ici en France, comme ailleurs, et qu’il s’agit de vous donner des idées d’action collectives et individuelles pour battre les banksters. Ceux qui ont connu BibiCabaya entre 2014 et 2016 AP (av. piratage) ont pu y lire des tas d’articles et traductions/transcriptions de vidéos sur la fraude du système bancaire et financier et la dette fictive qui fait de nous des esclaves financiers et commerciaux du système bancaire — ainsi que sur la fraude de la personnalité juridique.

2 Le système de réserve fractionnaire Rothschild de la Réserve Fédérale américaine étant le système bancaire mondial actuel, ces cas de jurisprudence peuvent être évoqués en France car les règles du système sont les mêmes partout. Ce sont les règles d’un système privé (appartenant à certaines familles américaines très puissantes) qui ne peuvent être changées par aucun gouvernement ou Parlement au monde… La seule chose que nous pouvons faire, c’est sortir de ce système. Les moyens existent : la preuve !

3 Ce qui est régulièrement le cas et constitue une fraude.

4 C’est passé, mais l’information est essentielle… et il y en aura d’autres !

5 Sur la page d’un précédent article de The Bernician, j’explique en préface et dans Les Notes de BibiCabaya qu’il n’existe pas d’emprunteurs pour la raison que RIEN n’est prêté par la banque, d’une part, et que les documents de prêts sont tous systématiquement frauduleux (et il ne s’agit pas là “d’erreurs”…), d’autre part. Ce sont les demandeurs qui créent leur propre crédit et la banque joue le rôle d’intermédiaire entre l’Humain et le crédit… quoique elle se fasse généralement passer pour le fournisseur du crédit : ce qu’elle n’est pas.

6 Cette règle non écrite mais en vigueur dans tous les pays montre clairement que les États  (des sociétés privées dont le but est le profit) sont soumis à la finance (c’est-à-dire à la Couronne = City of London/Wall Street…) et que les gouvernements et les systèmes judiciaires sont leurs serviteurs.

7 Elles le sont quasiment toutes et constituent, entre autres turpitudes, la fraude systémique du système bancaire.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

Publicités

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :